Mo4- Modélisation des écoulements instationnaires, turbulents, et dynamiques avec la méthode de lattice-Boltzmann

La modélisation des écoulements stationnaire à travers la résolution des équations de Navier-Stokes a été le principal sujet de recherche ces dernières décennies, et ces méthodes sont désormais communément employées dans l’industrie aéronautique pour modéliser de nombreux sujet tels que l’aérodynamique et la thermique. Néanmoins, de nombreux procédés restent sans être étudiés dû au manque d’outils numériques adaptés : modèles trop approximatifs, coûts de simulations trop élevés, difficulté dans la préparation des cas. C’est le cas des écoulements instationnaires, turbulents, et dynamiques qui incluent un grand nombre de cas d’intérêt qui représentent aujourd’hui un enjeu numérique : décrochage de l’écoulement en configuration de décollage et atterrissage, manœuvres dynamiques en vol, déploiement de train d’atterrissage ou de volets et becs de bord d’attaque, aéroacoustique dû aux écoulements fortement turbulents, ballottement de réservoirs, ingestion d’eau à l’atterrissage etc. La méthode de lattice-Boltzmann présente une nouvelle approche pour modéliser ces écoulements d’une façon simple et efficace, et rend désormais ces simulations complexes accessibles.

Dans le même domaine de discussion :

Mardi 10 avril - 9h00 - 12h00

Mo1- Les maillages adaptatifs, anisotropes et mobiles, méthodes et utilisations

F. ALAUZET, INRIA & F. PAINTENDRE, MBDA SYSTEMS
Résumé
Mardi 10 avril - 14h00 - 17h00

Mo2- Le futur de la simulation numérique pour des avions silencieux

C. BAILLY, Ecole Centrale LYON
Résumé