Av4- Composants réutilisables versus complexité, quelles solutions pour les futures commandes de vol?

AIRBUS s’investit dans le développement de nouveaux systèmes de commandes de vol, critiques d’un point de vue sécurité tout en étant capables d’adresser toutes les familles d’avions.

Ce développement, qui concerne à la fois les calculateurs et le logiciel, est un défi important en termes de méthodologie. Les avions ayant des architectures de contrôle du vol fort variées, il est implicitement demandé au logiciel de s’adapter à toutes les situations et bien sûr d’améliorer les performances des fonctions de commande de vols actuelles.

Peut-t-on réellement adresser en même temps une complexité déjà très importante et la notion de composants réutilisables ? Le fameux MBSE (Model Based System Engineering), ou l’une de ses émanations, peut-t-il aider à réunir ces objectifs, a priori antagonistes ?

Dans le même domaine de discussion :