Av1 – Impact des architectures multi-coeurs sur l’Avionique et la Certification

Mercredi 19 avril de 9h00 à 12h00

M. GATTI

THALES AVIONICS

Les futurs programmes d’avions commerciaux, business jet ou hélicoptères, verront l’arrivée progressive de processeurs multi-cœurs, avec des utilisations allant du simple cœur à l’utilisation de l’ensemble des ressources de calcul, voire des ressources d’entrées/sorties disponibles au sein de ces composants.

Un processeur multi-cœurs n’est plus un simple élément de calcul, comme il l’a été jusqu’à présent. Son utilisation remet en question une partie :

  • De l’ingénierie Système, du fait de son intégration,
  • De l’ingénierie Logicielle, afin que les applications puissent tirer bénéfice des possibilités offertes par le composant,
  • De l’ingénierie Matérielle qui doit offrir une nouvelle plate-forme de calcul,
  • De la façon de certifier une telle plate-forme basée sur l’utilisation de processeurs multi-cœurs, afin de démontrer la maîtrise du comportement de la plate-forme et de ses logiciels embarqués.

L’entretien permettra de débattre sur les risques liés à l’utilisation de ce type de composant (maîtrise du comportement, maîtrise des temps d’accès aux ressources communes, capacité à utiliser les ressources internes) ainsi que sur l’impact sur le développement des applicatifs. Nous échangerons également sur l’évolution des critères de certification face à l’utilisation de ces composants. L’entretien permettra d’aborder les aspects technologiques, matériels, logiciels, ateliers et outils de développement

Dans le même domaine de discussion :

Mardi 10 avril - 9h00-12h00

Av1- Enjeux de l’interaction multimodale dans le cockpit

J.BARBE, AIRBUS
Mardi 10 avril - 14h00 - 17h00

Av2- Processeurs multi-cœurs : implémentation sûreté et multi-niveaux de DAL

M.GATTI, THALES AVIONICS
Mercredi 11 avril - 9h00 – 12h00

Av3- Quelles fonctions avion pour quelles plates-formes : avionique, monde ouvert ou sol ?

AIRBUS - THALES AVIONICS
Mercredi 11 avril - 13h30 – 16h30

Av4- Généricité dans les commandes de vol du futur

AIRBUS