Mo2 – Les oubliés de la conception en Interaction Homme-Machine

Mercredi 19 avril de 14h00 à 17h00

P. PALANQUE,

UNIVERSITÉ PAUL SABATIER

Dans le domaine de l’interaction homme-machine (IHM) la communauté de chercheurs investit une grande quantité de ressources pour le design et l’évaluation de nouvelles techniques d’interaction étudiant et exploitant les nouveaux dispositifs développés par les industriels du secteur (par exemple les montres connectées).
Cette vision centrée IHM, laisse de côté 4 aspects importants lors de la conception d’un système interactif :

  • Les utilisateurs (ou opérateurs) et le contexte dans lequel ils vont réaliser leurs activités (en particulier les contextes source d’erreur, la charge de travail et l’allocation du travail entre opérateurs) sachant que ces opérateurs sont formés à leur travail,
  • L’automatisation des activités et leurs possible effets négatifs (suffisance, perte de conscience du fonctionnement du systèmes, tâches ajoutées pour la gestion et la programmation de l’automatisation …),
  • La spécification, le développement et la certification informatique qui requiert des méthodes et des outils adaptés à ces systèmes devant traiter les commandes produites par les opérateurs et présenter des informations de façon à ce qu’elles soient perçues et correctement interprétées. Du fait de leurs spécificités la démonstration que le fonctionnement correspondra aux spécifications pose des problèmes nouveaux et non encore résolus,
  • La prise en compte des contraintes imposées par les différents organismes impliqués dans la certification et l’exploitation de ces systèmes (e.g. compagines aériennes, constructeurs, organismes de certification).

Nous vous proposons de débattre de ces différents aspects de la conception, de la mise en œuvre et de la certification de ces nouveaux systèmes interactifs. Par la prise en compte du contexte de travail des buts et des tâches mais aussi des capacité motrices, perceptives et cognitives des opérateurs ils offrent des perspectives très alléchantes comme la réduction des équipages ou la diminution des besoins de formation mais leur ingénierie nécessité un niveau de maturité non encore atteint.

Dans le même domaine de discussion :

Mer. 19 avril - 9h00 – 12h00

Mo1 – Quels modèles pour la V&V des IHMs aéronautiques ?

S. CHATTY, ENAC
Mer. 19 avril - 14h00 – 17h00

Mo2 – Les oubliés de la conception en Interaction Homme-Machine

P. PALANQUE, UNIVERSITÉ PAUL SABATIER
Jeu. 20 avril - 9h00 – 12h00

Mo3 – Evolution des méthodes d’analyse de la sûreté de fonctionnement, quel rôle pour la méthode STPA ?

N. LEVESON, MIT - E. LEDINOT, DASSAULT AVIATION
Jeu. 20 avril - 13h30 – 16h30

Mo4 – Thermique dans les avions : le progrès par la simulation

P. ARBEZ, AIRBUS